Trouvez votre voie dans un monde corrompu où les humains et les Pokemon vivent dans la peur la plus noire...
 

Partagez | 
 

 Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galathéa Allister

Crescent Moon

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/03/2017

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Pokemon:
Argent: 1685P$

MessageSujet: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Mar 13 Juin - 23:03





♦♦♦

Tout avait été très rapide... Il m'était difficile de me remémorer correctement des derniers événements... J'ignorais d'ailleurs si la vie allait s'arrêter à cet instant ou non... Mon Destin était sur une corde fragile qui pouvait être si aisément sectionnée, il n'y avait qu'un pas entre la grande frontière de laquelle personne ne revient jamais... Et lors de cet instant... Plus rien n'existe... Si ce n'est qu'une peur profonde qui paralyse absolument tout l'être.

Je me souvenais... Nous étions face à Echo... Nous avions décidés avec la Guilde de partir à la rescousse de Kishi, suite à l'annonce de son exécution. Nous avions tout préparer pour le sauver, cependant, jamais nous aurions pu prévoir les plans sournois d'Echo... Depuis le départ, nous n'avions aucune chance, nous étions piégés dès lors que nous avions posé le premier pas dans la Cité Impériale. Notre Destin était scellé. Comme si Echo avait absolument tout prévu, toutes les possibilités pour nous laisser aucuns répits... Et... Sans doute y était-il parvenu...

Face à lui, je ne saurais décrire à quel point la peur me prit au ventre... Jamais je n'aurais pu imaginer à quel point Echo me terrorisait, non seulement à cause de sa puissance, son influence... Il avait la force d'un Dieu après tout... Mais la présence d'Akifusa eut le pouvoir de me rassurer, lui qui ne semblait rien craindre, ou alors il ne laissa rien transparaître pour avoir l'air plus fort, impénétrable face à la divinité. Akifusa possédait une grande résistance, une grande détermination, sans doute aurait-il pu tenir tête à Echo... Mais... Rien ne se déroula comme prévu... Echo nous avait attaqué en premier, je m'en souvenais... Un hurlement si strident... Si puissant... Je ne pus m'empêcher de me boucher les oreilles avant de devenir sourde et reculer de quelques pas en titubant, sous le choc de l'attaque surprise. Je m'étais même instinctivement légèrement recroquevillée sur moi-même, sans doute par un réflexe défensif, qui n'aurait sans doute servit à rien. Akifusa avait reculé avec moi... En se bouchant lui aussi les oreilles... Seuls nos Pokemon tenaient le coup à cet instant face à Echo... Et tandis que nous reculions... Je finis par sentir quelque chose se poser sur mon épaule... Une main... Rachitique... Avec trois doigts... Je me rappelais de la surprise et la frayeur ressenties sur le coup... Un cri étouffé surgit de ma gorge à cet instant, alors que mon regard se tournait vers le propriétaire de cette main. Et alors... J'eus à peine le temps de discerner une fraction de seconde qu'il s'agissait d'un Alakazam... Que tout changea autour de moi... Le décor qui m'entourait disparaissait pour laisser sa place à un nouvel environnement... L'Alakazam me téléporta hors de la Cité Impériale, loin du combat, loin d'Echo, loin de Kishi... Et loin de Ser Veresta...

Cela faisait déjà... Sans doute dix bonnes minutes que je fixais l'Alakazam sans bouger, il se situait juste en face de moi, silencieux, sinistre, inquiétant, plongeant son regard inexpressif dans mes yeux bleus terrifiés. Mes pupilles se déplaçaient également tout autour, pour me rendre compte de ma nouvelle localisation... Et je pus voir, à mon grand soulagement, que je n'étais pas seule avec le Pokemon Psy. Akifusa se trouvait aussi ici, téléporté par l'Alakazam en même temps que moi... Un Alakazam... Sous les ordres d'Echo... Ses pouvoirs devaient être hors du commun... Il était potentiellement extrêmement dangereux... Et nous étions désarmés... Du moins... Je suppose qu'Akifusa possédait d'autres Pokemon, une vraie équipe de fiers combattant, il avait dû laisser son Simiabraz face à Echo, avec Nightmare... Je me mis alors à penser à mon pauvre Zoroark seul face à Echo, en territoire ennemi ! Et... Et Ser Veresta ! Je plaquais ma main sur ma bouche pour m'empêcher de crier de désespoir, alors que des larmes me montaient aux yeux, pendant que l'Alakazam continuait inlassablement de m'observer, penchant légèrement la tête sur le côté, ne comprenant pas ce qu'il m'arrivait. Mais... Alors que j'étais moi-même e danger... Je ne pouvais m'empêcher de penser à mes amis, dans une situation encore plus critique que la mienne... Et... Je me devais de faire quelque chose, me dépêcher pour les rejoindre, les aider... Les sauver... Allaient-ils bien seulement ?

L'Alakazam semblait nous avoir téléporté sur un grand terrain vague... Une grande étendue d'herbe nous entourait... Je ne reconnaissais pas ces lieux... J'ignorais où nous étions actuellement... Nous étions au moins à l'extérieur, et non enfermés je ne sais où. Nous échappés sera déjà chose plus aisée à l'air libre qu'entre quatre murs. Emportée par je ne sais quelle force, ou quelle folie, je me saisi d'un morceau de bois qui était au sol, à mes pieds, pour menacer le Pokemon Psy. J'osais un pas dans sa direction, en pensant avec toutes mes forces qu'il valait mieux pour lui qu'il nous laisse tranquille, sans nous faire quoi que ce soit ou il le regrettera. Cependant... Le Pokemon jaune pencha la tête sur le côté, complètement neutre face à ma menace... Mon corps tremblait tellement... Comment aurais-je pu être crédible un seul instant ? D'ailleurs... Il ne mit pas longtemps pour tendre une patte vers moi... Et réduire en poussière mon arme improvisée avec sa grande puissance psychique. Je reculais vivement, la panique s'emparant de plus en plus de mon esprit. Qu'allait-il faire dorénavant ? N'importe quoi pouvait arriver maintenant... Mais je craignais plus pour le Destin de mes amis que du mien...

- ... Inutile d'agir de la sorte...  Je ne suis pas... Votre ennemi...

Surprise, je me rapprochais d'Akifusa, ne saisissant pas ce qu'il venait d'arriver... Etait-ce... La voix de l'Alakazam qui venait de résonner dans ma tête ? Grâce à la télépathie, venait-il de s'adresser à nous ? Et comme s'il écoutait, entendait mes pensées, il acquiesça d'un mouvement lent de la tête en fermant ses yeux. Il... N'était pas notre ennemi ? Mais n'avait-il pas obéit à Echo ? N'était-il pas sous ses ordres ? Je me méfiais de ce Pokemon qui, peu importe ce qu'il dira, sera toujours une menace à mes yeux.

- Pensez donc ce qu'il vous convient, cependant... Sachez que je n'ai fait que rembourser ma dette...


... Sa dette ? Qu'est-ce que cela pouvait signifier ? Pourquoi cet Alakazam paraissait si... Mystérieux ? Pourquoi agissait-il de la sorte ? Ne cherchait-il pas plutôt à nous déstabiliser en ce faisant passer pour un allié ?

- ... Je ne suis pas votre allié... Mais je ne suis pas votre ennemi...

Je baissais la tête en silence... Plus ce monstre de couleur jaune parlait, moins je ne comprenais le sens de toute cette histoire. Mais celui-ci commençait déjà à faire demi-tour et à s'éloigner. Mais... Non... Ne pars pas... Pas maintenant... Que voulais-tu dire ? Pourquoi avoir fait ça ?

- ... Ma dette... Envers... Kishi Densestu... Il a sauvé mes frères des expériences d'Echo... Ils étaient retenu... Et cet homme les a libérés. Plus rien ne me retient désormais auprès d'Echo... Alors je m'en vais... J'ai sauvé... Celle qu'il aime et un de ses alliés... Ma dette est dorénavant payé... Adieu...

Alors que des centaines de questions bousculaient mon esprit, je vis l'Alakazam disparaître sous mes yeux, sans nous dire un mot de plus... Kishi... Même sous les ordres d'Echo... Tu agissais toujours pour le bien... Tu sauvais tous ceux que tu pouvais de ses griffes meurtrières... Une larme perla ma joue... Il me manquait tant... Mais pour l'heure... Je devais penser à mes amis qui étaient en danger. Ser Veresta... Nightmare... Je sentais mon cœur se serrer dans ma poitrine... J'avais si peur qu'ils leur arrivent malheur... Seuls contre Echo... Je déglutis difficilement, avant de me tourner vers Akifusa.

- ... Nous devons retourner à la Cité Impériale... Le plus vite possible.

Je soupirais profondément, afin de calmer mon esprit et retenir mes larmes... Comment avais-je pu le laisser seul ? Ser Veresta, mon meilleur ami... Quelle amie étais-je donc ?...

- Nous devons nous dépêcher... J'ignore où nous sommes mais... Il te reste des Pokemon, non ? Je t'en prie, ramène nous à Karyon, vite !







_________________
#000099
Revenir en haut Aller en bas
Akifusa Kazuhiko

Élu d'Arceus

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 08/03/2017
Age : 30
Localisation : Inconnue

Votre Personnage
Âge du Personnage: 30 Ans
Pokemon:
Argent: 1.500 P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Ven 16 Juin - 22:50

Ser Veresta

Galathéa Allister

CRUELS DILEMMES

ALAKAZAM

Comment était-ce possible ? Moi… Akifusa… J’avais réussi à me faire berner par Echo… Saloperie ! Je me souvenais juste que lorsque nous étions face à Echo… Tout d’un coup mes membres ont été paralysés. Puis, j’ai eu juste le temps de tourner la tête pour voir qui était le salaud qui nous avais bien eu et… Je n’avais pu voir qu’une forme jaune avec une cuillère… Ou deux… Je ne me souvenais plus…

À mon réveil… J’étais dans une prairie avec un lac. En face de moi, il y avait à nouveau cette forme jaune… Il s’agissait en réalité d’un Alakazam. Je le fixais et il me fixait. La pression était si grande que j’en tremblais légèrement. J’étais désemparé, je ne pouvais rien faire… Un seul mouvement brusque et cela pouvait l’offenser et il pourrait sans aucun souci détruire mes Pokeball… Il fallait pourtant que je fasse quelque chose… J’étais seul, je ne pouvais rien faire face à une puissance comme celle d’un Alakazam. Surtout sans les piliers de mon équipe… Bon sang ! Shinya ! Vortex ! Ser Veresta ! Galathéa ! Ils sont en danger ! Et en plus nous sommes tous séparés, cela peut être encore plus dangereux ! Alors que je me préparais mentalement et que je me mettais lentement en position pour envoyer un de mes Pokemon, j’entendis des petits bruits faibles venir à côté de moi. Je tournais ma tête et c’est là que j’aperçu une chevelure qui ne pouvait être personne d’autre mis à part Galathéa. Elle était donc avec moi aussi… Hmm… Réfléchissons une seconde… Si elle était avec moi… Nous représentions les deux piliers du plan d’Echo… Moi, le chef de la Guilde d’Arceus… Et Galathéa, la femme de Kishi… Celui dont ils n’arrêtent pas de nous parler… Il aurait une grande force à ce qu’il paraît… Une force immense qui ne vaudrait rien comparé à son amour pour les Pokemon et la protection pour les autres selon les dires de Ser Veresta et de Galathéa… Son plan serait donc d’essayer d’affaiblir un maximum la Guilde d’Arceus !... Pourquoi… Je pense que le but d’Echo est d’attaquer de plein fouet pour me faire perdre le plus de membre possible… Mais vu que Ser Veresta lui avait tenu tête… Echo pourrait avoir encore plus de haine et de rage… Je vis Galathéa trembler avec un bâton en main quand le Pokemon Psy tendait une main vers celle-ci avant de réduire en poussière le bois avec une facilité légendaire… Il en avait dans le ventre… Il devait d’être d’un très bon niveau cet Alakazam… Il prit soudainement la parole…

- ... Inutile d'agir de la sorte...  Je ne suis pas... Votre ennemi...

Mon visage pris une autre forme. J’étais surpris. Il n’était pas notre ennemi ? Galathéa se rapprochais de moi, sans doute était-elle perturbée par la voix particulière de l’Alakazam. Il acquiesça de la tête en fermant ses yeux, la tête dirigée vers Galathéa. Soudain, il reprit la parole.

- Pensez donc ce qu'il vous convient, cependant... Sachez que je n'ai fait que rembourser ma dette...

Rembourser sa dette ? De quelle dette pouvait-il bien parler ? Était-il un allié du coup ?

- ... Je ne suis pas votre allié... Mais je ne suis pas votre ennemi...

Très bien, il était neutre par rapport à nous. Comme lorsqu’on aide un passant dans la rue. Nous ne sommes ni son allié ni son ennemi. Nous sommes là juste pour l’aider du pétrin dans lequel il s’est fouré.

- ... Ma dette... Envers... Kishi Densestu... Il a sauvé mes frères des expériences d'Echo... Ils étaient retenu... Et cet homme les a libérés. Plus rien ne me retient désormais auprès d'Echo... Alors je m'en vais... J'ai sauvé... Celle qu'il aime et un de ses alliés... Ma dette est dorénavant payé... Adieu...

Encore ce nom… Kishi Densetsu… Était-il aussi incroyable que ça ? Il a osé aider de son plein gré, en plein dans la base d’Echo la famille de cet Alakazam alors qu’il aurait pu avoir énormément de problème et peut-être même en mourir. Mais il a tout fait pour aider ce Pokemon… Il doit être sacrément formidable… Au moins Galathéa sera enfin entre de bonnes mains lorsque tout ceci sera fini. Je n’aurai enfin plus à devoir me soucier autant de Ser Veresta et celle-ci… Galathéa se tourna vers moi, mais je vis le désespoir dans ses yeux, ses larmes montaient.

- ... Nous devons retourner à la Cité Impériale... Le plus vite possible. Nous devons nous dépêcher... J'ignore où nous sommes mais... Il te reste des Pokemon, non ? Je t'en prie, ramène nous à Karyon, vite !

Je souriais et posais une main sur son épaule.

- Calme-toi Galathéa. Ça ne sert à rien de pleurer. À l’heure actuelle, Ser Veresta a certainement déjà quitter Karyon. Et le reste de la Guilde a certainement battu en retraite. Tu m’as déjà expliqué à quel point Ser Veresta peut déchaîner une puissance extrêmement violente… Il l’a certainement défoulée sur Echo et ses sbires. Écoute… La lune est en train de se coucher. Je te propose de nous reposer tranquillement, et dès l’aube, nous partirons à la recherche de Ser Veresta, d’accord ? Tout ira bien. Je te le promets.

Je la pris dans mes bras pour lui faire un câlin réconfortant. Mais je la sentais trembler… Elle allait certainement s’effondrer en larmes…


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Galathéa Allister

Crescent Moon

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/03/2017

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Pokemon:
Argent: 1685P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Sam 17 Juin - 22:21





♦♦♦

Je peinais à retenir mes larmes. Je les sentais s'entasser sous mes paupières. Si je venais à cligner des yeux... Elles couleraient toutes seules et noieraient mon visage d'un torrent poisseux et salé. Je me mordais l'intérieur de mes joues et resserrais les poings, au point de planter mes ongles dans mes paumes, afin de me calmer, et paraître le plus calme possible, alors qu'au fond de mon corps, de mon cœur, de mon esprit, tout n'était que tempête et déluge de sentiments et de craintes. Je le sentais... J'en étais malade... Avoir abandonné ainsi Ser Veresta, Shinya, Vortex, qui avaient toujours été là pour nous soutenir... Oserais-je seulement encore me regarder dans un miroir après une telle trahison ? Serais-je incapable de voir mon visage, celui d'une sombre traîtresse, ce visage qui m’écœurerait tout le long de mon existence ? J'avais honte... Honte de moi... Honte de ma faiblesse... A quoi pouvais-je bien servir à la Guilde si je ne leur apportais que des ennuis ? Et Ser Veresta m'avait suivit dans ce choix, entrer dans cet ordre rebelle, bien évidement son seul but était avant tout de me protéger, s'assurer que je pouvais y être en sécurité... Il avait toujours veillé à mon bien être... Et moi ? Qu'avais-je fait pour lui ? Qu'avais-je fait ?!

De rage, je laissais enfin mes larmes s'échapper, se répandre sur mon visage, tel un torrent qui déversait toute ma rancœur, mon désespoir, ma colère, ma frustration. Mon corps était secoué de sanglots, alors que je faisais face à Akifusa. A l'heure actuelle, seul lui possédait les moyens de nous amener rapidement à la Cité Impériale, que l'on récupère Ser Veresta, Shinya et Vortex. Il ne devait pas être encore trop tard. Si nous agissions vite, nous bénéficierons de l'effet de surprise et pourrions renverser le plan d'Echo en un clin d’œil. Je plongeais mes yeux larmoyant et suppliant dans le regard de la seule personne en qui je pouvais alors placer tous mes espoirs : ceux de venir en aide à mes amis les plus chers... Mes seuls amis... Je me refusais de les abandonner sans me battre... Mais... Akifusa... Préconisa plutôt le repos, la patience et la stratégie... Non... Il... Il ne pouvait pas m'obliger à agir de la sorte... Nous devions faire vite, pas prendre notre temps ! Il était si précieux ! Nous pouvions encore avoir une chance ! Comment pouvait-il être sûr qu'ils étaient bien tous parti sain et sauf de la Cité Impériale ? Comment ? Comment ?! Il ne savait rien !

Je refusais de rester ainsi les bras croisés alors que mes amis souffraient en ce moment même entre les griffes de ce monstre d'Echo. Je secouais violemment mon épaule pour retirer sa main qu'il posa pour me réconforter, et je le regardais, l'air furieuse... Et je l'étais... Je n'appréciais pas son comportement. S'en fichait-il à ce point de nos amis ? De Ser Veresta ? Nous n'étions que des pions pour lui ?! Que croyait-il ? Que j'abandonnerai ainsi ces êtres précieux ? Il en était hors de question ! Je le repoussais, les larmes de colère brûlant dans mes yeux, et commença à tourner les talons, la rage au ventre. S'il refusait de m'aider, très bien ! Je partirais seule à la rescousse de mes amis ! Je n'ai pas besoin de lui ! Mais alors que je m'apprêtais à faire un pas pour m'éloigner de lui, il m'agrippa soudainement le poignet pour me tirer contre lui et me serrer dans ses bras. Non ! Lâche moi ! Laisse moi ! Je ne veux pas les laisser tomber ! Je ne peux pas les abandonner ! Pas... Dans les griffes d'Echo... Ils avaient besoin de moi... Ser... Kishi... Je serrais le poing, et l’abattis contre le torse d'Akifusa, qui resserra son étreinte. Je n'avais plus la force de lutter... Mon coup n'eut absolument aucun impact... Et dans son étreinte... Je me laissais aller... Je relâchais toutes les larmes que je retenais depuis si longtemps, me libérant d'un poids paralysant, blottit contre cette personne qui m'avait toujours épaulé dans ce monde froid, telle une figure paternelle dans ce monde hostile...

J'ignore combien de temps je restais ainsi... Dans ses bras... Contre son torse... A pleurer toutes les larmes de mon corps... Au point que plus une seule ne venait à couler... Elles finirent pas sécher d'elle-même... Je me sentais... Un peu mieux... Cette étreinte fut apaisante, je devais bien le reconnaître... Je soupirais profondément et hocha la tête légèrement, afin de faire comprendre à Akifusa que j'allais mieux, et qu'il pouvait desserrer son étreinte. Je reculais d'un pas avant de frotter mes yeux, la vue encore brouillée par les larmes... Je titubais légèrement en arrière. Une fatigue lourde semblait comme m'assommer... Il eut finalement raison... Nous avions besoin de nous reposer... Et puis... En y réfléchissant bien... Oui... Ser Veresta... Shinya et Vortex... Ils n'étaient pas stupides... Ils étaient intelligents, débrouillards, lorsqu'ils ont dû se rendre compte que nous avions disparu, ils ont dû battre en retraite, afin de limiter les pertes, se mettre à l'abri et réfléchir de leur côté à un plan. Ils pensaient sans doute que nous avions été capturés... Et ils se relanceront à l'assaut de la Cité pour nous libérer... Mais... Non... Nous étions ici... En "sécurité", nous allions bien ! Ils devaient le savoir ! Mais... Comment... ? Il fallait que j'avertisse au moins Ser Veresta... Il sera rassurer de savoir ça... Je me devais de trouver un moyen de le contacter... Nous avions un lien psychique puissant après être resté ensemble toutes ses années... Peut être pouvais-je l'exploiter ?

Je fus coupée dans mes réflexions par Akifusa. Je hochais la tête, un faible sourire sur mes lèvres. Je devais me reposer... Il avait raison... Mais... Nous allions devoir dormir à la belle étoile ?... J'imagine... Que c'était moins dangereux que de revenir à Karyon, surtout en ce moment... Mais où étions-nous ? Il faisait sombre, malgré la pleine lune, je ne reconnaissais rien... Si ce n'est... Une plaine ? Vide ?... Et le froid... Je frissonnais légèrement... Je m'allongeais alors sur le sol, me recroquevillant sur moi-même pour conserver un peu de chaleur... Ser Veresta... J'espère que tu vas bien... Nightmare aussi... Mon Zoroark... Puissiez-vous tous être en vie et en un morceau...! ... Allons... Je devais me détendre, vider mon esprit et me reposer... Dès l'aube, lorsque les premiers rayons de soleil caresseront la terre, Akifusa l'avait promit, nous irons les retrouver, et les aider... Quand enfin nous pourrons savoir où nous sommes au moins et ne pas errer dans la nuit noire sans savoir où nous posons le pied... Je soupirais profondément...  Et ferma les yeux, en me souvenant des paroles de l'Alakazam... Il avait parlé de Kishi... Et de son courage... Il avait libéré ses frères... Il avait prit tant de risques pour les sauver... Il était si noble... Et surtout il était en vie... Quel soulagement... Kishi... .... Je me laissais finalement sombrer, arasée de cette nuit cauchemardesque dont je ne voyais pas le bout, non loin d'Akifusa ...

La caresse glacée d'un vent frais contre ma peau vint soudainement me tirer de mon sommeil. Mon corps n'était que douleurs. Le sol n'était vraiment pas confortable... Mais j'étais réveillée... Impossible de me rendormir malgré que je me sentais si engourdie. Péniblement, lentement, je me redressais, et observais ce qui m'entourait... Cette terre... Ce paysage... Maintenant que je pouvais le voir... Je crois que je reconnaissais... Les terres entourant Adair... L'ancienne capitale de Shimi réduite à néant depuis la prise de pouvoir d'Echo... L'immense terrain vague était teinté de bleu et de gris, couvert d'une légère brume blanchâtre... Le soleil n'avait pas encore pointé ces premiers rayons de lumière... La fraîcheur matinale venait tout juste de me cueillir, me sortant d'un sommeil troublé par mes pensées, l'aube se levait lentement et m'offrait son paysage encore endormi...  Je tournais mon regard en direction d'Akifusa... Je crois qu'il dormait encore... En tout cas c'est ce que j'en conclus en le regardant, sans bouger, sans rien dire, silencieuse à l'observer, ne pas le déranger. Je soupirais doucement, avant de me relever, ressentant quelques courbatures après avoir dormit une nuit à même le sol. Une fois sur pied, en marchant prudemment, je m'éloignais lentement d'Akifusa, limitant au maximum le bruit que mes pas pouvaient faire en touchant le sol, en continuant de le regarder pour m'assurer qu'il ne se réveille pas. Je ne comptais pas m'enfuir sans lui... Bien évidement... Mais je n'avais qu'une idée en tête... Celle d'essayer d'appeler Ser Veresta... Au plus vite, m'assurer qu'il aille bien... Et... Je n'avais pas besoin de réveiller Akifusa pour ça. Maintenant que j'étais debout... Je pouvais au moins essayer de l'avertir, et être sûre enfin qu'il soit en sécurité.

M'éloignant quelque peu, sans faire attention où j'allais, je finis par me retrouver devant un somptueux lac, d'un calme olympien, d'une eau si claire et pure qu'on aurait dit du cristal. Et avec cette teinture bleue grise du ciel, on aurait dit un lieu figé dans le temps et c'était.... Un spectacle à couper le souffle... Merveilleux... D'une beauté rare, fragile, éphémère... Un magnifique lac... Comme celui... Devant lequel je rencontrais pour la première fois Kishi... Je laissais échapper un sourire triste, tandis qu'un vent frais du matin vint me caresser de ses mains glacées, me faisant frissonner... Je secouais la tête, pour me remettre les idées en place... Ser Veresta... Je devais l'appeler... Je pris une grande inspiration, et regardais au loin, l'air assurée.

- Ser Veresta ?

Ma voix raisonna longuement dans l'espace silencieux et vide, et j'attendais, debout devant le lac, sans rien dire d'autre, que mon appel obtienne une réponse... Mais le vide... Je répétais alors plusieurs fois mon appel, dans le même espoir d'une réponse de mon ami, l'inquiétude grimpant au fur et à mesure que mes appels se répétaient dans le vide...







_________________
#000099
Revenir en haut Aller en bas
Ser Veresta

Pokemon Chevalier

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 17
Localisation : Belgique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 21 Ans
Pokemon:
Argent: 1500 P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Dim 18 Juin - 0:05

Ser Veresta

Galathéa Allister

CRUELS DILEMMES

SER VERESTA

Je me réveillais. Je sentais le vent froid glisser sur mon corps d’acier et mon bouclier ensanglanté. Je me souvenais de cette soirée mouvementée. Je regardais l’horizon avec un air totalement neutre. Mon œil ne brillait plus. Il était ténébreux, sombre… J’observais le ciel, noir, c’était la nuit encore. Je me suis mis à vagabonder et à marcher là où me menait le vent. Je faisais peur aux Pokemon. Ils avaient peur de moi alors qu’avant, ils étaient heureux en me voyant. Ça me mettait en colère. Je sentais mon corps chauffer et entrer en fusion, de rage. Je jetais un regard empli de colère sur les êtres que je rencontrais durant ma balade. Jusqu’au moment où je ne pouvais plus me retenir.

- Qu’avez-vous contre moi ?! Que vous ais-je fais ?!

Je pris d’assaut un Carmache ainsi qu’un Griknot qui devait être son petit frère. Ils me regardaient, l’air impuissants. Ils me regardaient, terrifiés, en reculant… Jusqu’à ce qu’ils se retrouvent pris au piège, contre un arbre. Je m’approchais d’eux alors que le Carmache semblait vouloir protéger son petit-frère.

- Laisse-nous ! On ne t’a rien fait !

J’esquissais un sourire lugubre en levant ma lame, tâchée de sang qui semblait avoir sécher, avant d’attaquer le Carmache. Mais ce sale môme avait réussi à esquiver mon coup léthal. Je redressais ma lame avant d’utiliser par surprise Ultralaser, mettant K.O. en un coup le Carmache. Il y avait Griknot, qui me regardait, les larmes venant à ses yeux. Pauvre petit être innocent et si faible… Je levais à nouveau ma lame avant qu’un énorme cri ne me surprenne. Lorsque je me retournais, il s’agissait d’une Carchacrok avec un autre Carchacrok. Sans aucune hésitation, je pris d’assaut les deux Dragons en utilisant Danse-Lames, combiné avec Lame Sainte et Tranche-Nuit. Il ne me fallut pas moins de trente secondes avant de mettre K.O. à leur tour les deux colosses. Griknot regardait ses parents ainsi que son grand frère K.O. avant que je ne m’approche à nouveau de lui.

- … Tu as peur n’est-ce pas ? Tu as raison… Si vous avez autant peur de moi… Dis à tes amis et aux autres Pokemon, qu’un loup solitaire rôde dans les parages et qu’il ne vaut mieux pas croiser son chemin sous peine d’avoir droit au supplice de l’Inquisition… Adieu…

Je disparu de son champ de vision avant de reprendre à nouveau ma route. Il faisait toujours nuit et le vent se levait. Les arbres et les feuilles frissonnaient sous les bourrasques de vent. Au loin, je pouvais observer Adair. La ville détruite à cause du combat d’Echo… Cette sale chienne d’Echo… Ce pauvre imbécile qui pense être Dieu, juste en capturant les pouvoirs d’Arceus… La haine me pris de court et je balançais un énorme Ultralaser surpuissant sur un rocher, le faisant éclater en mille morceaux. Mais ce n’était pas assez ! Je sentais la haine augmenter, la folie de carnage grimper ! Je balançais à nouveau un Ultralaser aussi puissant que celui juste avant, détruisant un rocher qui faisait cette fois-ci le double de l’autre. Ça m’avait calmé. J’étais une arme de destruction massive en liberté, et rien ni personne ne pouvait m’arrêter. J’allais détruire Echo et toute son organisation, et personne n’allait pouvoir me gêner dans mes plans…

J’arrivais à cette ville détruite. Les Pokemon y étaient maîtres. Et apparemment, la rumeur à mon sujet avait déjà tournée. Dès que j’arrivais dans les rues, les Pokemon se cachaient. Mais cette fois-ci, j’allais avoir pourtant besoin d’eux… Il fallait que je la trouve. Un Gueriaigle avec son petit, Furaiglon, se cachait sur un balcon d’un bâtiment.

- Excusez-moi, monsieur Gueriaigle ?
- Ne nous faites pas de mal ! S’il vous plaît !
- Je ne vous veux aucun mal… Pourriez-vous me dire si vous avez vu une jeune femme plutôt petite, avec des cheveux bleus.
- … Euh… Oui, au lac… Pourquoi ?
- Je n’ai pas à répondre à vos questions.

Je me suis éloigné de Gueriaigle, lui laissant un vide avant de partir au lac… Je vois… Au lac… Elle doit être avec Akifusa peut être ? Après tout, ils se sont fait enlevés ensembles… Je pense qu’ils sont ensembles du coup… Deux pour le prix d’une… Parfait… … En plus, j’étais du bon côté de la ville, le lac n’était pas loin. Je pris donc le chemin pour aller au lac. J’entendis alors subitement une voix brouillée dans ma tête.

- Se… V…

… Étrange… J’ai déjà entendu cette voix… Je l’entendis à nouveau alors que je me plongeais dans le lac, elle répétait plusieurs fois la même chose jusqu’à ce que je reconnaisse ses dires.

- Ser Veresta !

Galathéa… C’était elle… … Elle me menait directement à elle… Super… Je la vis au loin. Près du lac. Innocente et faible… Je m’approchais d’elle, le regard sombre et ténébreux. Le vent s’arrêtait nettement. Plus aucun bruit ne pouvait être entendu, même pas celui des Pokemon aux alentours. L’ambiance devenait malaisante… Je me retrouvais à quelques mètres de la jeune femme avant que ma voix sombre et lugubre ne résonne dans le vide, m’adressant à celle-ci.

- Galathéa…

Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas appelée comme ça… Mais puisqu’elle n’était plus mon amie… Ça ne servait à rien de l’appeler par son surnom…

- … Bien… Maintenant que je t’ai retrouvée… Autant en finir maintenant et une bonne fois pour toute…

Mon corps ensanglanté se dressait alors devant elle, avec encore du sang frais des Carchacroks ainsi que du Carmache. Mes combats les avaient blessés… Mais leurs vies n’étaient pas en danger… J’aurais peut-être dû en finir tant qu’il était encore temps… Je levais ma lame, baignée de sang, quand un éclair surgit violemment devant moi. C’était une attaque Tonnerre.

- Écarte-toi !

C’était Akifusa… J’esquissais un sourire, amusé…

- Bien… Tu viens à moi… D’abord Galathéa m’appelle et elle m’amène à elle et maintenant, c’est toi qui vient à moi… Magnifique !

Le Luxray d’Akifusa semblait vouloir en découdre… Mais ma puissance face aux Pokemon d’Akifusa était clairement supérieure. Il n’avait que deux Pokemon en plus avec lui… Luxray et Roucarnage… Il était fichu.

- Luxray, utilise Fatal-Foudre !

Le Luxray s’élança dans les airs avant d’utiliser à pleine puissance son attaque électrique. Je me protégeais de l’attaque avec Bouclier Royal avant d’utiliser Tranche-Nuit sur le lion de foudre. L’attaque le toucha de plein fouet et il recula.

- Arrête Ser Veresta !

J’utilisais Danse-Lames, alors que le Luxray me balançait à pleine puissance son Tonnerre. J’avais mal… Mais rien ne se laissait transparaître dans ma façon d’agir. J’étais comme une arme et rien d’autre… Je n’étais plus un être avec des émotions… J’étais juste un combattant. Je me lançais à nouveau sur le Luxray avant d’utiliser Lame Sainte. Le Luxray s’effondrait au sol, mais il n’était pas K.O. il pouvait tenir encore debout.

- Luxray !...

C’était si délicieux… Voir Akifusa… Le chef de la guilde avec le regard désespéré… Son Pokemon n’était pas suffisant face à ma puissance…

- Vous êtes tous les mêmes ! Vous, les humains… Je vous hais ! Je te hais Galathéa ! Je te hais Akifusa ! Je hais Kishi ! Je hais tous les humains ! Crevez tous !

Je balançais un Ultralaser surpuissant sur le Luxray avant que celui-ci ne tombe K.O. Akifusa repris son Luxray avant de prendre son autre Pokéball et de l’envoyer. Roucarnage en sortait.

- Roucarnage, utilise Puissance Cachée !

L’attaque me toucha de plein fouet… Et c’était super efficace. Il avait une puissance cachée de type Feu ! J’utilisais alors Tête de Fer sur le rapace avant qu’il ne s’écrase au sol. Il se levait à nouveau avant d’utiliser Vent Violent pour essayer de me faire mon équilibre, mais j’utilisais mes pouvoirs Psychiques pour dissiper son attaque. Il me regardait, terrifié. J’utilisais Lame Sainte sur l’oiseau avant qu’il ne tombe K.O. Akifusa ne pouvait faire que retirer son Pokemon, et il recula de quelques pas. Je regardais les deux humains, l’air triomphant.

- … Qu’avez-vous à dire pour votre dernier mot ?


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Galathéa Allister

Crescent Moon

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/03/2017

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Pokemon:
Argent: 1685P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Dim 18 Juin - 1:14





♦♦♦

Je perdais espoir... Alors que l'aube perçait lentement l'horizon de ses rayons de soleil chaleureux, je m'épuisais mentalement et physiquement à appeler désespérément mon ami dans l'immensité vide du lac silencieux... Rien ni personne ne me répondait... J'étais... Seule... Dans un vide insondable et dans un silence assourdissant... Le paysage se teintait de couleurs chaudes et joyeuse... Mais tout mon être ne parvenait pas à ressentir la joie de pouvoir contempler ce magnifique lever de soleil. J'aurais tellement voulu... N'entendre que serait-ce un murmure... Pouvoir enfin être certaine qu'il allait bien... Cependant... Rien... Rien d'autre que le néant... Pourquoi ? Que lui était-il arrivé ? Je craignais déjà le pire pour mon ami... Je pouvais sentir mon cœur se serrer dans ma poitrine, comme s'il essayait de m'étouffer de l'intérieur... Je me sentais comme la pire des traîtresses d'avoir abandonné mon ami si précieux... Kishi... Ne pourra jamais me pardonner d'une telle trahison... Je ne méritais pas sa confiance... Je ne méritais la confiance de personne... Je n'en étais pas digne...

La seule force du désespoir me forçait à ne pas renoncer et poursuivre, quoi qu'il arrive, quoi qu'il advienne... Après tout je n'avais plus rien à perdre... Et Akifusa ne me rejoignait toujours pas... J'en supposais donc qu'il continuait de se reposer... Je n'avais rien à faire... Rien à perdre... Le temps était compté... Je ne pouvais laisser tomber maintenant, peut être que Ser Veresta était blessé, ou épuisé, et que c'était pour une raison ou une autre que je ne parvenais pas à l'appeler ? Ou était-ce ma voix qui ne portait pas assez loin ? Pour m'en assurer, je criais le nom de mon ami bien plus fort dans le vide, cri dans lequel je ne pus dissimuler mon inquiétude, ma peine qui torturaient mon esprit de pensées funestes... Je priais du plus profond de mon cœur et de mon être qu'enfin la réponse de l'Exagide parvienne à mes oreilles... J'imaginais déjà la joie que je ressentirais en l'entendant enfin, le soulagement de le savoir en vie... Je remuerais ciel et terre pour le retrouver... Ser Veresta... Rien ne m'empêchera de te retrouver... Pas même Echo... Je ne reculerais devant rien pour te sauver... Pour t'aider... Et cette fois-ci te protéger... Telle une vraie amie...

Inlassablement, je continuais mes appels dans le vide, encore, et encore... J'aurais pu continuer jusqu'au coucher du soleil, jusqu'à ne plus en avoir de voix, mais tant qu'Akifusa n'était pas réveillé... C'était tout ce que je pouvais faire pour débuter les recherches... Mais s'il tardait trop... J'irais moi même le réveiller. Le soleil se levait dans la ligne d'horizon... Il était enfin temps de partir à la recherche de nos amis... Et justement, tandis que j'observais le soleil émerger de la terre après une bonne nuit de sommeil, je distinguais une forme noire au loin... Une silhouette en contre-jour qui me paraissait petite... Elle bougeait... C'était vivant ? M’enquérant de cette forme étrange, je cessais mes appels dans le vide et me mis à l'observer, sans prononcer le moindre mot, comme intriguée par cet être. Mais... Pourquoi ? Pourquoi éveillait-elle autant ma curiosité ? Ser Veresta n'était-il pas le plus important ? Bien sûr que si ! Alors pourquoi cette forme m'obsède autant ?!

Elle se rapprochait, devenant de plus en plus claire, malgré que le soleil devint presque aveuglant. Je dû plisser mes paupières et poser une main sur mon front pour me cacher de ses rayons bien trop lumineux pour continuer d'observer cette silhouette qui se dirigeait vers moi... Et plus elle s'approchait, plus mon cœur accélérait dans ma poitrine... Néanmoins je ne comprenais pas pourquoi... Des doutes m'envahirent...  Cette forme m'était comme... Familière... Quelle étrange sensation... Ou alors... Était-ce normal ? Cela se rapprochait plus vite... Ou alors n'était-elle pas aussi loin que je le pensais ? C'est alors... Que mon esprit tilta enfin... Cette forme... Ce ne pouvait être que ça... Une épée... Ser Veresta ! C'était lui ! Cela ne pouvait être que lui ! Il avait enfin entendu mon appel ! Tout cela ne fut pas vain ! Quel soulagement ! Un sourire sincère se dessina sur mes lèvres, et mon cœur s'emballa. J'étais si heureuse de le voir, si soulagée ! Je ne pouvais décrire ce que je ressentais, cependant j'ignorais encore qu'est-ce qui pouvait me retenir de me jeter sur lui pour le serrer contre moi. La peur que ce soit un autre Exagide et que je me fourvoie ? Peut être avais-je juste besoin d'encore un peu de temps pour m'assurer qu'il s'agissait bien de Ser Veresta ? Je restais immobile devant le lac, attendant que cette forme s'approche le plus près possible... Et lorsqu'elle fut enfin en face de moi... Cela me glaçait le sang...

Ma joie et mon enthousiasme s'effacèrent instantanément à la vue du sang sur la lame doré de cet Exagide... Qui n'était vraisemblablement pas Ser Veresta... L'éclat de son œil était différent de celui de mon ami... Il n'avait rien à voir avec ce... Monstre de métal sans âme... Cela ne pouvait pas être lui... Que faisait-il ici ? J'esquissais un pas en arrière, prête à prendre la fuite aussi vite que possible s'il venait à être agressif à mon égard... Je me sentais... En danger... Et c'est alors... Qu'il s'adressa à moi...

- Galathéa…

Quoi ?... Que... Comment pouvait-il connaître mon nom ? Qui était-il ? Un Exagide envoyé par Echo ? Non... Attends... Je me sentis blêmir d'effroi... Et mon regard empli de terreur plongèrent dans l’œil du cyclope. Non... Impossible... Cette voix... Cette aisance pour la télépathie... Ce... Cet Exagide... C'était bel et bien... Ser Veresta... Mais... Cette voix si sombre... Ce regard noir... Dans lequel on ne pouvait lire que la haine et la soif de sang... Déshumanisé... Et ce sang répandu sur sa lame... Ser Veresta... Que ce passait-il ? Que t'arrivait-il ? ... Mes jambes se mirent à trembler, et je fixais mon ami, terrifiée... J'étais paralysée devant le monstre qu'il était devenu, complètement impuissante... Aucun mot ne pu sortir de ma gorge, elle était nouée par la peur... Ser Veresta... Mon ami...

- … Bien… Maintenant que je t’ai retrouvée… Autant en finir maintenant et une bonne fois pour toute…

Que...? En finir ? Que voulait-il dire ? Ser ?! Je le vis se rapprocher de moi et élever sa lame d'or ensanglantée au dessus du sol... Qu'allait-il faire ? Ser ? Tu n'allais tout de même pas... ? Non... Je ne pouvais pas y croire... Ce n'était pas possible... Jamais il... Mon regard restait fixé sur sa lame rouge, alors que je ne pouvais pas bouger, paralysée... Que ce passait-il ?...

Un éclair surgit et me fit reculer. La voix d'Akifusa, si agressive, me ramena sur terre. Il s'en prenait à l'Exagide, avec l'aide de son Luxray. Un combat s’enchaîna rapidement, mais les attaques de l'Exagide furent plus dévastatrices... Le Luxray d'Akifusa et son Roucarnage ne purent rien faire face à la puissance du Spectre... Et ces techniques de combats, cette manière d'affronter des Pokemon... Aucuns doutes n'étaient possibles... C'était bel et bien Ser Veresta... Mais pourquoi nous agressait-il ? Pourquoi agissait-il de la sorte ? Nous étions ses ... Amis ... ?

- Vous êtes tous les mêmes ! Vous, les humains… Je vous hais ! Je te hais Galathéa ! Je te hais Akifusa ! Je hais Kishi ! Je hais tous les humains ! Crevez tous !

Ces mots... Firent voler mon cœur en éclat... Ce que je redoutais le plus... Perdre mon ami... Perdre sa confiance... Son amitié... Pourquoi ?... Je l'avais abandonné... J'avais été faible... Et maintenant je le paie... Sa rancœur... A eu raison de lui... Il était... Furieux... Ser... Pardonne moi...

- … Qu’avez-vous à dire pour votre dernier mot ?

Il paraissait si... Fier de nous dominer... Ser Veresta possédait une force colossale... Il pouvait nous réduire en bouilli en un clin d’œil, en deux temps trois mouvements... Que pouvions-nous bien faire face à cette force destructrice hors de contrôle et avide de nous voir mourir ?... Nos derniers mots ?... Souhaitait-il tant que ça notre mort ? Voulait-il nous mettre le coup de grâce ? Nous en voulait-il à ce point ?... Je... J'étais abattu... Ser Veresta...

Je m'approchais lentement... Sans dire un mot... Et me plaça entre lui et Akifusa...

- ... Ser ... Je te demande pardon... Ma faiblesse... T'a conduit ici et... Je me sens responsable... Tout est de ma faute...

Je le regardais droit dans l’œil... Je n'avais aucune excuse... Tout ce que je pouvais faire... C'était lui parler... Au moins lui dire ce que j'avais sur le cœur, une dernière fois... Puisqu'il semblait déterminer à me voir expulser mon dernier soupir...

- Rien n'aurait dû se dérouler de la sorte... Je suis impardonnable... Je t'ai conduit à ta perte... Depuis le jour où je suis rentrée dans la Guilde... Je ne t'ai toujours causé que des ennuis... Et ce même bien avant d'ailleurs... Tu as toujours été là pour moi... Mais moi... Je n'ai jamais su rien faire pour toi... Je suis... Misérable... Je n'ai jamais mérité ton amitié...

Des larmes me montèrent encore aux yeux... Dans un certain sens... Je pensais entièrement ce que je venais de lui dire. Qu'avais-je fait pour lui, que je considérais pourtant comme mon ami ?... Rien... Ni plus, ni moins... Je ne suis qu'une odieuse personne... Une humaine... Indigne de vivre...

- Cependant... Akifusa n'a rien à voir avec tout ceci... Il n'a jamais cherché à te causer du tort alors... Je t'en prie... Prend cela comme dernière volonté... Laisse le partir sans lui faire de mal... Laisse le rejoindre les membres de la Guilde... Ils ont besoin de lui... Surtout les aspirants... Ils ont besoin de leur leader...

Je soupirais profondément... Accepterait-il au moins ma demande ? ... Une dernière volonté... Il ne pouvait pas me la refuser... Mais comment pourrais-je m'assurer qu'il ne prendrait pas cela comme une tentative pour que l'on puisse s'échapper ?... Je comptais bien accepter mon Destin... Je ne devais que récolter ce que j'avais semer... Et... J'étais responsable de la perte de confiance de mon ami si cher... Alors si cela pouvait l'aider... J'ouvris grand les bras, exposant ainsi tout mon corps à sa lame tranchante, entièrement à sa merci, mon regard toujours plongé dans le sien...

- ... Si cela peut te défouler... Alors... Déchiquettes chaque parcelle de mon corps... Fait couler mon sang autant que tu le souhaiteras... Expulse ta haine sur la source même de ton malheur... Mais ne le fais pas sur les autres... Je t'en prie... ... Jusqu'à ce que tu puisses enfin me pardonner... Sinon... Achèves moi...  








_________________
#000099
Revenir en haut Aller en bas
Ser Veresta

Pokemon Chevalier

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 17
Localisation : Belgique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 21 Ans
Pokemon:
Argent: 1500 P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Dim 18 Juin - 22:16

Ser Veresta

Galathéa Allister

CRUELS DILEMMES

L'HUMANITÉ

Galathéa s’approchait lentement, silencieusement et se plaça à mi-distance entre moi et Akifusa. Elle prit la parole et sa voix raisonnait dans le lieu totalement vide après le combat.

- .. Ser ... Je te demande pardon... Ma faiblesse... T'a conduit ici et... Je me sens responsable... Tout est de ma faute...

Encore… C’est toujours pareil avec elle… Et comme tous les humains… Toujours à se rabâcher sur eux-mêmes en pleurant, disant que c’est de leur faute si tout arrive… Ses mots me donnent la nausée…

- Rien n'aurait dû se dérouler de la sorte... Je suis impardonnable... Je t'ai conduit à ta perte... Depuis le jour où je suis rentrée dans la Guilde... Je ne t'ai toujours causé que des ennuis... Et ce même bien avant d'ailleurs... Tu as toujours été là pour moi... Mais moi... Je n'ai jamais su rien faire pour toi... Je suis... Misérable... Je n'ai jamais mérité ton amitié...

Et comme chaque scénario vu et revu qui se passe, elle se rabaisse, elle dit qu’elle a toujours causé le malheur pour moi, depuis qu’on s’est rencontré... Des larmes lui montaient aux yeux… Elle me faisait presque pitié. Et ses pensées par rapport à elle m’énervait encore plus…

- Cependant... Akifusa n'a rien à voir avec tout ceci... Il n'a jamais cherché à te causer du tort alors... Je t'en prie... Prend cela comme dernière volonté... Laisse le partir sans lui faire de mal... Laisse le rejoindre les membres de la Guilde... Ils ont besoin de lui... Surtout les aspirants... Ils ont besoin de leur leader...

Il n’a jamais cherché à me faire quoi que ce soit… Mais il en a pourtant fait. Et ses pions ont besoins de lui… Bon sang… Les humains sont tous les mêmes. Ils ont tous besoin d’avoir quelqu’un de supérieur pour se sentir fort. C’est comme quand les humains sont adolescents. Seul, ils se sentent nul, inutile, impuissant… Et étrangement, quand ils sont à plusieurs, ils se sentent fort. Comme une fourmilière… Une fourmi, c’est stupide… Mais plusieurs fourmis, c’est très intelligent… Elle ouvrit les bras, mettant son corps complètement en joux. Elle était en plein dans ma ligne de mire. Je pouvais la tuer comme je le voulais, ou même la torturer.

- ... Si cela peut te défouler... Alors... Déchiquettes chaque parcelle de mon corps... Fait couler mon sang autant que tu le souhaiteras... Expulse ta haine sur la source même de ton malheur... Mais ne le fais pas sur les autres... Je t'en prie... ... Jusqu'à ce que tu puisses enfin me pardonner... Sinon... Achèves moi...

Je m’approchais d’elle avant de balancer un Ultralaser de toute mes forces… À côté de sa tête. Je ne l’avais pas touchée, ni même frôlé. Je la poussais et la foudroyait du regard.

- Encore ! Tu rabâche toujours les mêmes conneries ! Tu es une gamine ! Tu es comme tous les êtres humains ! Tu es faible ! Tu dis que tout est de ta faute et tu cherches à tout remettre en question sur toi ! Tu me fais pitié ! Tu ne sais même plus te débrouiller toute seule ! Tu as besoin qu’on te dicte chaque chose, étape par étape ! Comme tous les humains ! Tu as besoin d’avoir quelqu’un derrière ton cul pour pouvoir t’aider ! Vous êtes tous faible les humains ! Soit vous avez besoin d’être à plusieurs, soit vous avez besoin de vous sentir supérieur ! Vous ne causez que désastre sur Terre ! Vous polluez les océans ! Vous détruisez les forêts ! Vous détruisez tout sur votre passage ! Et ce n’est pas de la faute d’un pauvre abruti en particulier ! C’est de votre faute entièrement ! L’humanité court à sa perte… Sans vous le monde serait bien meilleur… … Vous ne causez que le mal… Vous faites souffrir et ne pensez qu’à votre petite personne… Vous êtes égoïstes et une fois qu’une connerie arrive, vous rejetez tout sur vous et vous cherchez à avoir pitié et à demander pardon… Grandi Galathéa.

Une fois la discussion terminée je la regardais l’œil droit dans les yeux. Le dernier echo de ma voix s’estompait dans le décor. Le vent soufflait légèrement.


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Galathéa Allister

Crescent Moon

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/03/2017

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Pokemon:
Argent: 1685P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Dim 18 Juin - 23:28





♦♦♦

Je me tenais droite devant lui... La peur au ventre mais... Je tâchais de montrer le moins d'émotion possible... Si ce n'est le regret... La tristesse... Je souffrais de voir mon ami dans cet état par ma faute... Alors tout ce qu'il pourrait faire subir à mon corps avec sa lame aiguisée... Rien dans l'univers ne pourrait plus me faire de mal que cette douleur atroce d'avoir détruit de mes mains toute son humanité... Il avait même dit haïr Kishi... Son meilleur ami depuis toujours... Lui qui avait été un si bon Maître, généreux, doux, compréhensif et intentionné... Je ne reconnaissais plus Ser Veresta... Il n'était plus l'Exagide que je rencontrais pour la première fois lors de ce magnifique couché de soleil au bord de ce majestueux lac de notre ancienne Académie... Et si un choc pouvait le ramener à la raison, comme voir mon sang couler après avoir tranché mon épiderme, ou même plus, de sa lame d'or ou même mettre un terme à mon existence pouvait l'aider... J'étais prête à me sacrifier pour lui... Car je n'avais plus rien à perdre. Rien ni personne ne pourrait m'arrêter. Pas même Akifusa qui cherchait pourtant à me raisonner. Je ne reculerais pas... Je ne battrais pas en retraire... Je resterai... En souvenir de mon amitié sincère, bien que maladroite... Mon corps toujours entièrement exposé à la moindre attaque, j'attendais la réaction de mon ancien ami, craignant le pire bien évidement, tâchant de trembler le minimum possible, voyant en Ser Veresta la figure d'Atropos qui trancherai le fil de ma vie de son épée tranchante, sans le moindre état d'âme... Je pris une profonde inspiration, comme pour me donner un élan de courage dans cette situation plus que critique, maintenant mon regard dans le sien. J'étais prête à tous les sacrifices pour lui...

Il lança un Ultralaser. Une terreur indescriptible s'empara de moi à cet instant et je fermais les yeux par réflexes, m'attendant à ressentir une douleur insurmontable de l'attaque qui transpercerai mon corps de part en part, ne laissant qu'un grand vide béant dans mes entrailles visibles à la vue de tous, le reste de mon sang se rependant sur l'herbe verte qui ornait le lac silencieux, avant que ma carcasse ne s'effondre sur le sol lourdement, inanimée, qui servira de repas à la terre et de festin aux carnivores errant dans les parages. Néanmoins... A mon grand soulagement, je devais bien le reconnaître... Ce scénario ne se produit pas... Aucune douleur ne vint me frapper... J'ouvris alors lentement les yeux... L'Ultralaser ne m'était pas destiné ? Il m'avait raté ?... Non... Impossible... Il avait simplement cherché à me faire peur... Cela ne pouvait être que la seule explication... Ser Veresta ne ratait jamais ses attaques... Et dans cette folie destructrice... Lui qui avait hurlé qu'il me détestait... Je ne représentais plus rien pour lui alors... Me tuer n'aurait été qu'une simple étape dans son existence... Juste une vie qui s'éteint dans l'immensité de l'univers... Une petite poussière balayée en un Ultralaser... Après tout nous étions si fragile... Minuscule... Misérable... Nous ne valions pas grand chose face à la grandeur de tout ce qui nous entourait... Et notre corps ne nous protégeait que de très peu de chose... La peau pouvait être si aisément transpercée... Nous n'avons pas d'écailles pour nous protéger, pas de carapace, rien qu'une chair douce et tendre, qu'un simple coup de griffes pouvait endommager. Alors... Qu'attendait Ser Veresta ? Il voulait d'abord se jouer de moi ? Me torturer ? Sans plus attendre, il me poussa alors violemment, me forçant à reculer de quelques pas. J'étais surprise de son agression, mais je tenais bon, et retrouva rapidement mon équilibre, lui faisant toujours face. Mais cette fois-ci, c'est lui qui plongea son regard dans le mien... Il paraissait furieux... Si son œil avait été une arme à feu... Il l'aurait déjà déchargée sur moi... Et comme si cela ne suffisait pas qu'il me domine... Il se mit à hurler sur moi... Comme lorsque l'on fait des reproches salés à un enfant... Car oui... Il me traitait comme une enfant... Tous ces défauts qu'il listait... Il n'avait pas tort... Je... Je me sentais bouillir... Mon sang ne fit qu'un tour... Et avec toutes ces épreuves... Je crois que quelque chose se brisa à nouveau en moi. Tous ces reproches qu'il citait... Toute sa colère qu'il déversait sur moi... Je serrais les poings... Mes yeux dans le sien... Je serrais également la mâchoire, tandis que je l'écoutais déballer toutes ces conneries... Et soudainement... Comme prise de rage... Mon poing s'élança tout seul... Et vint frapper son bouclier, provoquant un bruit sourd. Venais-je de frapper de toutes mes forces ? Non... Mais... Cette force... Je ne la connaissais pas... Que m'arrivait-il ?...

- Et toi alors ? Tu te crois blanc comme neige ? Tu es pathétique ! Tu n'es pas mieux lotie je te rappelle ! Tu n'as jamais su rien faire sans Kishi ! Depuis qu'il n'est plus avec nous, tu as enchaîné les conneries autant que moi ! Combien de fois on a dû fuir parce que tu avais ouvert un peu trop ta grande gueule et que tu nous avais attiré des ennuis pour faire le malin ?!

Je sentais que je commençais à mon tour à entrer dans une colère noire... Quelle horrible sensation... Mais je ne parvenais pas à m'arrêter... Je venais de perdre le contrôle de mon corps, de mes émotions... Je n'avais plus aucun contrôle... Je craignais de commettre ou dire l'irréparable, et je tâchais de retrouver mes esprits afin d'éviter que cela n'arrive, mais en vain... Au contraire, je semblais encore plus m'enfoncer dans ce bourbier, alors que je m’avançais devant Ser Veresta pour lui faire face, et cette fois-ci, faire en sorte que ce soit lui qui soit obligé de reculer.

- Tu me reproches beaucoup de choses, mais tu n'es guère mieux, regarde toi ! Tu es devenu un monstre ! Ton cœur est aussi noir que les ténèbres ! Tu arrives encore à pouvoir vivre sans avoir envie de mettre fin à tes jours tant tu es un être horrible ? Je me demande comment tu fais !

Arrête... Pitié... Non... Je le sentais... J'allais trop loin... Mais plus j'allais loin... Plus je ressentais mon corps... Comme désirer justement frôler cette limite du non retour... J'étais en ébullition... Plus rien ne pouvait m'arrêter... Akifusa était complètement impuissant face à ma fureur... Et la véritable face de mon cœur aussi... Je dévoilais une partie de moi que je n'aimais pas... Que je détestais... Que je maudissais... Elle ne faisait que du mal autour d'elle... Et elle était libre...

- Ta lame est gorgée de sang... Tu en es fier ?! Tu n'es pas juste un monstre... Tu répands le sang des innocents pour ton propre plaisir et tu me demandes de grandir ? Mais regarde toi ! A l'heure actuelle, tu n'es pas mieux qu'Echo, tu es même pire que lui ! Encore plus méprisable que cet être sans âme et sans vergogne ! Tu me dégoûtes ! Ressaisi toi, abruti ! Tu vaux mieux que ça !


Pour clôturer mes paroles, je ne pu m'empêcher de remettre un nouveau coup de poing sur le bouclier de Ser Veresta... Mais celui-ci bien plus puissant que je ne pouvais l'imaginer... Il s'écrasa sur le métal froid à m'en faire mal à la main mais... Cela défoulait... Je devais bien le reconnaître... Je ne l'avais toujours pas quitté des yeux, comme si je l'affrontais... Mais... La plupart de mes mots je ne les pensais certainement pas... Et je me serais maudit des les avoir prononcés... Cependant... Une partie était vraie... Dans cet état... Ser Veresta ne valait pas mieux qu'Echo et... Je refusais qu'il continue dans cette voie, lui qui était bien plus noble et plus résistant que ça dans l'ordinaire... Il devait se ressaisir au plus vite, et retrouver sa dignité.







_________________
#000099
Revenir en haut Aller en bas
Ser Veresta

Pokemon Chevalier

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 17
Localisation : Belgique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 21 Ans
Pokemon:
Argent: 1500 P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Dim 18 Juin - 23:57

Ser Veresta

Galathéa Allister

CRUELS DILEMMES

HEALING BELLS

Je pouvais ressentir la haine, la colère, le sang bouillir en elle. Elle serrait les poings, elle s’était sentie comme une gamine. Comme si quelqu’un faisait la morale à un enfant. C’est exactement ce que je cherchais à faire. Et elle a perdu le contrôle. S’approchant de moi, sans hésiter un seul instant, elle frappa fortement sur mon bouclier. Là où se trouvait mon cœur. J’ai eu mal. Je ressentais le désespoir, et tous ses souvenirs qui me revenaient… Tous ces bons moments…

- Et toi alors ? Tu te crois blanc comme neige ? Tu es pathétique ! Tu n'es pas mieux lotie je te rappelle ! Tu n'as jamais su rien faire sans Kishi ! Depuis qu'il n'est plus avec nous, tu as enchaîné les conneries autant que moi ! Combien de fois on a dû fuir parce que tu avais ouvert un peu trop ta grande gueule et que tu nous avais attiré des ennuis pour faire le malin ?!

Elle avait raison dans un certain sens. J’ai été bien plus maladroit depuis que Kishi était parti. Mais ce n’était pas parce qu’il n’était plus là, mais plutôt parce que j’ai été dévasté par sa disparition. Ça m’a traumatisé. Mais je pouvais très bien me débrouiller seul… Ses yeux changeaient. Le regard en voulait dire grand… Il était déterminé à me voir souffrir. Gala… Galy… Perdait son contrôle…

- Tu me reproches beaucoup de choses, mais tu n'es guère mieux, regarde toi ! Tu es devenu un monstre ! Ton cœur est aussi noir que les ténèbres ! Tu arrives encore à pouvoir vivre sans avoir envie de mettre fin à tes jours tant tu es un être horrible ? Je me demande comment tu fais !

Mettre fin à ses jours… C’est aussi une habitude chez les humains… Plutôt que de résoudre leurs problèmes, ils veulent mettre fin à leurs jours… Mais, je le lisais dans son âme, comme si c’était un livre… Elle ne pensait pas tout ce qu’elle disait…

- Ta lame est gorgée de sang... Tu en es fier ?! Tu n'es pas juste un monstre... Tu répands le sang des innocents pour ton propre plaisir et tu me demandes de grandir ? Mais regarde toi ! A l'heure actuelle, tu n'es pas mieux qu'Echo, tu es même pire que lui ! Encore plus méprisable que cet être sans âme et sans vergogne ! Tu me dégoûtes ! Ressaisi toi, abruti ! Tu vaux mieux que ça !

À ce rythme de folie… Je perdais la raison… Je devenais une arme de destruction… Elle avait raison. Je m’étais laissé dominer par la haine, la colère, la rage… Qu’ai-je fais… Comment ai-je osé lui faire autant de mal… Elle mit à nouveau un coup dans mon bouclier. Un coup bien plus intense et plus expressif que l’autre. J’ai eu mal à nouveau. Mal au cœur… Mal de ce que j’avais pu faire… J’avais mis dans un état critique Galy et… J’avais osé blessé les Pokemon d’Akifusa…

Je regardais Galy dans les yeux avant que mon œil ne se remette à briller comme avant. Je posais mon bouclier contre sa main en baissant l’œil.

- … Galy… … Je suis désolé pour ce que j’ai osé te dire… Pour ce que j’ai fait… Mais écoute moi… Tout n’est pas de ta faute… Arrête de te lamenter… Arrête de porter le chapeau… Tu as toujours été là pour toi… C’est juste que quand on est l’acteur et non le spectateur, on ne le remarque pas forcément, ce que l’on fait pour l’autre… Je suis désolé…

Ma lame retrouvait son aspect doré. Le sang disparaissait comme si une force divine l’effaçait. Un doux rayon de soleil faisait briller mon armure en acier, tandis qu’il caressait la peau de ma chère amie…

- Galy… Je serai toujours là pour toi… Et tu arriveras toujours à me faire revenir à la raison… Je ne te hais pas… Je t’aime plus que tout… Tu es ma meilleure amie… Je ne haïs pas Akifusa… Ni la guilde… Je vous aime tous… Enfin… Ce que j’ai dis sur l’humanité, je le pense vraiment ! Mais vous n’êtes pas des humains en général… Vous êtes des êtres exceptionnels… Et je vous aime fort… Pardon Akifusa… D’avoir blessé tes Pokemon… J’espère que vous pourrez me pardonner… Sinon… Je tâcherai de disparaître de vos vies… Je ne reviendrai plus jamais et vous n’entendrez plus jamais parler de moi… Sauf si un camion de glace se pointe au coin de la rue et qu’il y a du chocolat ! Vous m’entendrez crier !

Ça y est ? Je retrouvais mes esprits ? Ma colère, ma haine… Tout ce noir que j’avais sur le cœur, avait disparu ? Soudainement, je vis la main de Galy ensanglanté. Elle avait tapé trop fort sur mon bouclier je pense…

- Galy ! Ta main ! Vite, il faut faire quelque chose !


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Galathéa Allister

Crescent Moon

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 20/03/2017

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Pokemon:
Argent: 1685P$

MessageSujet: Re: Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)    Lun 19 Juin - 0:51





♦♦♦

Ma colère... Ma rancœur... Ma frustration... Tout avait enfin éclaté au grand jour... Tout se déversait à cet instant sur l'Exagide qui m'avait rendu folle de rage... Tous ces sentiments si oppressant se libérèrent et se défoulaient sur Ser Veresta dorénavant... Plus rien ne me retenait, je pouvais enfin me défouler... J'en avais tant besoin... Depuis si longtemps je retenais mes larmes, ma colère... Enfin tous mes sentiments explosaient, un véritable volcan en éruption. Et Ser Veresta était en plein milieu du chemin qu'empruntait cette lave ardente. Je ne comptais pas l'épargner, oh non. Il m'avait mise hors de moi. Lui qui avait renoncé à tout espoir pour devenir... Ce monstre sans cœur ? Abruti ! Épée pathétique ! Inutile ! Je devrais te mettre en bouillie ! Tu ne mérites que ma colère, ma rage, tout ! Comment ai-je pu un seul instant être ton amie ?! Tu me prenais de haut, tu pensais être supérieur à moi parce que tu as des pouvoirs fantastiques ?! Mais tu n'es pas mieux qu'Echo ! Vos pouvoirs ne valent rien ! Vos cœurs sont aussi noir que la nuit ! Vous répandez le malheur, la destruction, les larmes, le désaroi, la panique, la tristesse, le sang sur votre chemin ! Vous me dégoûtez ! Disparaissez ! Crevez !!

...

... Je me calmais... Lentement... Je me sentais suffoquer au plus profond de mon corps... Je reprenais mon souffle comme si je venais à l'instant de courir un marathon, la respiration haletante, saccadée... J'étouffais... Mon poing toujours contre le bouclier de l'Exagide... Je baissais la tête pour reprendre ma respiration... Après avoir enfin pu dire tout ce que j'avais sur le cœur... Après avoir enfin déversé toute ma haine... Cette haine qui m'habitait depuis si longtemps et qui avait attendu tout ce temps pour enfin s'exprimer... Et ça y est... Elle était enfin sortie... Et un nouveau sentiment m'envahi... Celui... D'un vide insondable... Je me sentais comme... Morte à l'intérieur... Je ne ressentais rien... Ni la douleur... Ni la joie... Ni la peine... Ni la colère... Une coquille vide... Je n'éprouvais plus rien... Ma respiration redevint enfin normale et je regardais à nouveau le Spectre... Comme si je le découvrais pour la première fois... C'est étrange... Il ne m'inspirait rien du tout... Comme... Si je ne souhaitais pas le connaître... Comme si je ne l'avais jamais connu... Je m'en fichais de lui... Il ne représentait rien pour moi... Je venais de perdre tous mes sentiments... Toutes mes émotions... Tout ce qui faisait finalement de moi une humaine... J'observais machinalement le monde qui m'entourait... L'air neutre... Froid... Comme si je le contemplais telle une machine... D'un point de vue totalement détaché... Plus rien n'avait d'importance... Qu'est-ce qui me retenait ici dans ce cas ? Qu'est-ce qui m'empêchait de quitter les lieux ?

Je sentis le métal froid de son bouclier glisser sur ma main qui se desserra, posant ainsi la paume sur le métal glacé et doré de l'Exagide. Et en voyant son œil scintiller comme à l'époque... Ce fut comme un déclic dans ma tête... Cet œil que je reconnaissais enfin, cet acte de poser ma main contre son bouclier... Contre son cœur... Petit à petit, je retrouvais à mon tour mon état normal, mon humanité et... Le Ser Veresta que j'aimais, mon ami de toujours... Je pouvais ressentir mon cœur battre doucement dans ma poitrine, un petit morceau de joie étinceler au fond de mon âme... Il avait enfin retrouvé ses esprits... Mon Ser Veresta... Mon ami... Enfin te revoilà... Et ses mots que j'attendais tant... Des mots d'excuses... Il se rendait enfin compte du mal qu'il avait causé... Mais... Je n'avais pas le cœur à lui pardonner tout de suite... Pas après tout ce qu'il venait de se passer... Il m'avait poussé au bord de la raison... Il m'avait fait franchir un pas de non retour... Une telle haine m'avait envahie par sa faute... Je... Je ne me sentais pas prête à lui pardonner... Malgré la sincérité de ses propos, la sincérité de ses sentiments... Il paraissait vraiment désolé... Je pouvais le voir... Il ne pouvait pas mentir... Cependant... Je ne pouvais pas... Je lui en voulais tellement... Je m'en mordais l'intérieur des joues... Me sentais-je coupable de ne pas pouvoir lui pardonner ? En avais-je le droit ? ... Quel étrange sentiment qui me tiraillait... Je venais de retrouver enfin mon ami... Mais je ne voulais pas lui pardonner...  Allais-je fatalement mettre à néant tous ses efforts que nous avions fait jusqu'alors pour se retrouver ? Tout ceci aurait été vain ?... Je me sentais si mal... Mais... Sans doute pas aussi mal que Ser Veresta qui devait également se sentir coupable et ... Honteux...

- Galy… Je serai toujours là pour toi… Et tu arriveras toujours à me faire revenir à la raison… Je ne te hais pas… Je t’aime plus que tout… Tu es ma meilleure amie… Je ne haïs pas Akifusa… Ni la guilde… Je vous aime tous… Enfin… Ce que j’ai dis sur l’humanité, je le pense vraiment ! Mais vous n’êtes pas des humains en général… Vous êtes des êtres exceptionnels… Et je vous aime fort… Pardon Akifusa… D’avoir blessé tes Pokemon… J’espère que vous pourrez me pardonner… Sinon… Je tâcherai de disparaître de vos vies… Je ne reviendrai plus jamais et vous n’entendrez plus jamais parler de moi… Sauf si un camion de glace se pointe au coin de la rue et qu’il y a du chocolat ! Vous m’entendrez crier !

Je ne pu m'empêcher d'esquisser un doux sourire... Ser Veresta... Je l'ai toujours trouvé si... Adorable... Attachant... Il a toujours eu les mots pour me faire sourire, une candeur si touchante... Mon ami... Il avait réussi à me toucher en plein cœur. Je le retrouvais enfin complètement. Je crois... Qu'il avait eu besoin aussi de se défouler... Nous en avions eu tous les deux besoin finalement... Quel dommage que nous avions dû en passer par là... Mais les réjouissances furent hélas de courte durée...

- Galy ! Ta main ! Vite, il faut faire quelque chose !

Je ne m'en étais pas encore rendue compte jusqu'alors... Je n'avais rien senti... Mais il est vrai... Lorsque Ser Veresta prononça cette phrase, je regardais instantanément ma main... Je saignais... J'essayais alors de plier mes doigts et une espèce de décharge électrique parcouru mon bras en un clin d’œil, me faisant lâcher un petit râle de douleur. Tsss... Quelle empotée... Ser Veresta s'approcha de moi, comme s'il souhaitait m'aider, mais instinctivement je reculais d'un pas. J'hésitais... Je... Je ne lui avais pas encore dit que je lui pardonnais ses actes... Et... Je ne me sentais pas encore prête... Pas pour le moment... Mais je ne voulais pas non plus le perdre... Je ne pu me concentrer davantage sur Ser Veresta que ma main me relança un nouveau pique de douleur. Il n'y avait rien aux alentours... Il faudra que je me débrouille. Arrachant d'un coup un pan de ma robe noire, je déchirais une large bande de tissus, découvrant ainsi une partie de ma jambe droite afin de confectionner un bandage de fortune que je serrais autour de ma main.

- Voilà, cela devrait faire l'affaire quelques temps.

J'exhibais fièrement ce pansement improvisé, et riais doucement, histoire de détendre quelque peu l'atmosphère tendue... Je ne voulais pas que le silence soit trop pesant... Et... Il y avait encore des tensions dans l'air... Je pouvais le sentir... Nous étions à cran après ce qu'il venait de ce passer... Nous tous étions passé à deux doigts de franchir la frontière de laquelle personne ne revient... Un lot quotidien de notre lourd fardeau... Et c'était épuisant, mentalement comme physiquement... Mais nous parvenions toujours à nous relever... Ce qui faisait notre force. Je soupirais profondément, avant de me tourner vers l'horizon.

- Nous ferions mieux de repartir, d'oublier ce qu'il vient de ce passer et tout reprendre sur de bonnes bases... Nous devons aller de l'avant, et les erreurs du passé ne se reproduiront jamais. Apprenons de ce jour, et devenons plus fort, mais toujours unis contre Echo.

Je me tournais vers eux, esquissant un tendre sourire. Je me sentais... Comme plus forte... Plus déterminée... J'étais prête à aller de l'avant... Et ne plus jamais me laisser abattre. Une nouvelle Galathéa venait de naître.

- Ser... Je te pardonne. Et sache... Que je serais toujours là pour toi. Et je serais toujours là pour la Guilde. Je me battrais pour qu'enfin Echo disparaisse. J'en fais la promesse.

Je tendais alors ma main en direction de mes deux amis... Un geste empli de douceur, d'amitié et plein de détermination. J'étais prête à affronter tous les dangers pour eux. Et pour des lendemains meilleurs.






_________________
#000099
Revenir en haut Aller en bas
 
Cruels dilemmes (Akifusa Kazuhiko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflit de capture [PV Kazuhiko]
» Dilemmes
» Kazuhiko Zeref
» Petit Cri ­抚 Parfois, la torture rends les gens plus cruels 抚

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Arceus :: Rôle Play :: Adair :: Lac du Silence-
Sauter vers: